Jean Messiha, ex-porte-parole de la campagne de Zemmour, quitte Reconquête!

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
ELIOT BLONDET/ABACAPRESS.COM
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'ancien RN, devenu porte-parole de la campagne d'Eric Zemmour, quitte le parti Reconquête! pour reprendre ses activités antérieures.

Jean Messiha, ancien RN devenu porte-parole de la campagne d'Eric Zemmour, a annoncé jeudi sur CNews qu'il quittait Reconquête! pour reprendre ses activités antérieures. "Je suis plus utile pour les idées du camp national ailleurs", a affirmé l'ancien porte-parole d'Eric Zemmour sur le plateau de Jean-Marc Morandini. "La campagne étant terminée, je reprends mes activités antérieures", a-t-il ajouté. "Eric Zemmour a allumé une espérance, c'était une belle aventure" mais "je veux reprendre mon activité médiatique, intellectuelle" dans son think tank Apollon, a-t-il ajouté.

Avant lui, Antoine Diers, ex-porte-parole de Reconquête et directeur adjoint de la stratégie, avait quitté le parti peu après le premier tour où Eric Zemmour a récolté 7,07% des voix .

"Chacun à ses raisons"

"Les gens partent, chacun à ses raisons", a commenté Jean Messiha, en assurant qu'Eric Zemmour "restera un ami".

Jean Messiha, 51 ans, ancien délégué aux Etudes du RN, avait quitté ce parti en novembre 2020 en l'accusant de refuser tout "courant" en son sein. Cet habitué des plateaux de CNews avait rejoint Eric Zemmour fin 2021. La directrice de la communication de la campagne, Isabelle Muller, a également quitté ses fonctions. En fin de contrat, elle va revenir au Parlement européen auprès de l'eurodéputé Jérôme Rivière, passé du RN à Reconquête!. Reconquête! s'apprête à traverser un moment très délicat aux législatives: depuis une dizaine de jours, les zemmouristes ne cessent de tambouriner à la porte du RN qui refuse un accord entre les deux partis d'extrême droite.


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles