Jean-Marie Périer : ce qu'il n'a jamais pardonné à son père biologique Henri Salvador

·1 min de lecture

Cela fait treize ans jour pour jour qu'Henri Salvador est décédé. Victime d'une rupture d'anévrisme en 2008, le chanteur aurait fêté ses 104 ans ce samedi 13 février. Si l'interprète de Jardin d'hiver a connu le succès, sa vie privée était loin d'être un long fleuve tranquille. En effet, c'est à l'âge de 16 ans que Jean-Marie Périer a appris qu'il était le fils biologique d'Henri Salvador. Si tous les deux ont entretenu le lien pendant une dizaine d'années, en cachette du père adoptif du photographe après une rencontre improbable, leur relation s'est détériorée avec le temps.

Dans les colonnes de Gala le mercredi 9 janvier 2019, il en dévoilait la principale raison : "Mon père biologique, Henri Salvador, était un grand artiste mais humainement", expliquait-il. Et de poursuivre : "Un jour, sur le tard, il a voulu rencontrer mes gosses et il s'est mal conduit avec eux. Il leur a fait des promesses puis adieu, plus de nouvelles. Pour moi, c'est comme s'il n'avait jamais existé." Des déclarations qu'il a confirmées plus d'un an et demi plus tard, dans une interview accordée au Monde. "Il s’est très mal comporté avec mes enfants, les rejetant. Cela m’a ravagé. Et c’est avec un psy que j’ai écrit Enfant gâté (XO, 2001), le livre racontant cette histoire", racontait-il à nos confrères le 25 octobre dernier.

À l'occasion de cet entretien, celui qui a été reconnu à la naissance par François Périer se confiait à cœur ouvert sur ce jour où il a su qu'Henri Salvador était son géniteur : "Je (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Bruno Le Maire tacle "la politique de l'autruche" face à Apolline de Malherbe
Arnold Schwarzenegger : pourquoi Joseph, son fils illégitime, fait parler de lui ?
« Elle m'en veut » : cette ministre qui n'a pas digéré son face-à-face avec Maïtena Biraben
"Il a aimé" : François Hollande et son dîner improbable avec Maïtena Biraben
VIDÉO - Victoires de la Musique 2021 : le tendre hommage de Lou Doillon à sa mère Jane Birkin