Jean-Marie Bigard : après s’être fait bloquer sur Facebook, l’humoriste se compare… à Donald Trump

·1 min de lecture

Donald Trump et ses soutiens ne quitteront pas le pouvoir si facilement. C’est le constat qui s’impose depuis plusieurs mois maintenant. En novembre dernier, la victoire de Joe Biden à l’élection américaine suscitait déjà les plus vives polémiques. En bon chef de file, Donald Trump refusait alors de concéder la victoire de son opposant démocrate. Le président sortant des Etats-Unis annonçait ainsi la couleur à coup de grands discours teintés d’amertume. Mais mercredi 6 janvier, la vindicte a atteint un autre niveau. Alors que le Congrès américain se réunissait afin de procéder au vote du collège électoral, des manifestants pro-Trump se sont introduits dans le Capitole, allant même jusqu’à faire irruption dans l’hémicycle.

Une situation qui a très vite dégénéré avec des scènes d’une violence inouïe montrant des affrontements entre les forces de l’ordre et les manifestants. Très vite relayées sur Twitter, ces images ont fait le tour du monde en une traînée de poudre, provoquant l’indignation d’une grande partie de la classe politique internationale. Résultat : les comptes Twitter et Facebook de Donald Trump, canaux de communication préférés du président sortant, ont été bloqués.

Si Emmanuel Macron a pris la parole dans une vidéo postée sur Twitter, Jean-Marie Bigard a lui aussi sauté sur l’occasion. Depuis plusieurs jours, l’humoriste de 66 ans multiplie les coups de gueule sur le réseau social. Persuadé d’être sous le coup d’une censure sur Facebook, Jean-Marie Bigard tente chaque (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Manifestation pro-Trump : un sosie de Jean-Pierre Pernaut aperçu au Capitole !
Kim Glow fait de nouvelles déclarations délirantes sur le vaccin et s'en prend au gouvernement
PHOTO Jennifer Lopez se dévoile en maillot, elle est à tomber !
Julie Zenatti violemment insultée sur Twitter : sa réponse cinglante à un internaute
"De quoi vous vous plaignez ?" : la terrible phrase d'Evelyne Pisier à ses enfants avant sa mort