Jean-Marc Rochette, le dessinateur du "Transperceneige" prépare un nouvel album sur l'ours dans ses montagnes du massif des Écrins

Odile Morain
·1 min de lecture

Jean-Marc Rochette, auteur du célèbre Transperceneige et plus récemment d'un album sur Le Loup (Casterman) est connu dans le monde entier. Pour écrire son nouvel album consacré à l'ours, il a choisi le calme intérieur et l'immensité des sommets montagneux des Écrins.

Le dernier loup du Vercors

Isolé et coupé du monde dans sa maison perchée à 1700 mètres d'altitude dans la haute vallée du Vénéon, Jean-Marc Rochette a décidé de ne pas rejoindre son domicile parisien. A la cave, les réserves en bois et en nourriture devraient être suffisantes pour passer un hiver en création. Le regard concentré sur ses planches, ses pinceaux dessinent cette fois-ci l'histoire du dernier ours abattu dans le Vercors. "L'ours est au-dessus du loup dans la hiérarchie animale. Il est solitaire alors que le loup est plus proche de nous, il vit en tribu", constate-t-il à propos du plantigrade.

"Je suis un débutant Amish ! "

Avant Le Loup, il y a eu Ailefroide en 2018, un autre album sur le rapport que l'Homme entretient avec la nature. Deux récits universels où le trait acéré de Jean-Marc Rochette place le massif des Écrins au centre de l'intrigue. "C'est un lieu qui est austère et coupé à la serpe, mon dessin est en accord avec son sujet", dit-il. Après trois mois confiné dans son appartement de Paris, Jean-Marc Rochette savoure son royaume de haute montagne et défend les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi