Jean-Marc Morandini poursuivi pour corruption de mineurs : la date de son procès annoncée

Jean-Marc Morandini n'en a pas fini avec la justice. Mercredi 20 juillet, le parquet de Paris a indiqué que l'animateur de 56 ans comparaîtra devant la 15e chambre du tribunal judiciaire de Paris le 24 octobre prochain pour "corruption de mineurs". En 2020, Jean-Marc Morandini avait en effet fait appel de l'ordonnance de renvoi devant le tribunal rendue par un juge d'instruction. Une requête rejetée par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris. Son avocate, Corinne Dreyfus-Schmidt, annonçait alors vouloir se pourvoir en cassation pour contester cette décision, demande rejetée également. "A l'occasion de cette audience, M. Morandini pourra se défendre et faire valoir ses droits", avait-elle déclaré à l'AFP à l'annonce du jugement prochain de son client, qui conteste les faits.

Jean-Marc Morandini est inquiété par cette affaire depuis 2016. A l'époque, il avait été mis en examen à la suite des témoignages accablants de deux jeunes hommes. Ces derniers assuraient qu'ils étaient mineurs au moment des faits, 15 et 16 ans, et qu'ils avaient reçu des propositions sexuelles de la part de l'animateur. Le premier plaignant expliquait avoir reçu des messages à caractère sexuel en 2013 via Twitter. Jean-Marc Morandini s'était alors défendu en déclarant aux enquêteurs qu'il ne connaissait pas l'âge du jeune homme. Ce dernier avait fini par se désister et retirer sa plainte.

Le second...

Lire la suite


À lire aussi

Jean-Marc Morandini poursuivi pour corruption de mineurs : nouveau coup dur pour l'animateur
Affaire Jeremstar : Pascal Cardonna, alias Babybel, condamné pour corruption de mineurs et prostitution
Juliette Gréco : La date de ses obsèques annoncée, rendez-vous à St-Germain-des-Prés

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles