Jean-Luc Reichmann : t’as une tache, pistache - Le récit