Jean-Luc Mélenchon prône plus d’« émulation » que de « compétition » au sein de la Nupes

© JEFF PACHOUD / AFP

Les universités d’été de la France insoumise touchaient à leur fin dimanche matin. Comme c'est la coutume, c’est le leader du parti, Jean-Luc Mélenchon, qui a tenu le discours de clôture, précédé par d’autres figures des partis de coalition de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) qui se sont succédé sous les applaudissements. Alors que chaque groupe cherche encore sa place à l’Assemblée nationale, et que les divergences se font encore jour parfois, Jean-Luc Mélenchon a lancé un appel à l’union à toutes les forces de gauche et a rejeté l'idée d'une l'hégémonie de LFI : « Il ne s'agit pas d'être en compétition, de se différencier par quelque méchanceté : plutôt que la compétition, l'émulation, être les meilleurs pour défendre le peuple », a-t-il prôné devant les militants rassemblés dans la Drôme.

Lire aussi - TRIBUNE. « Pourquoi l’Amérique latine de Jean-Luc Mélenchon n’existe pas »

Jean-Luc Mélenchon a de nouveau évoqué la marche d’octobre contre la vie chère, toujours au stade de négociations avec les autres membres de la Nupes, des syndicats et des associations : « Tous ensemble, nous allons préfigurer ce nouveau front populaire dont nous avons besoin pour renverser la table », a-t-il lancé.

« La Nupes vivra », estime Mélenchon

Par ailleurs, l'ancien candidat à la présidentielle a remercié le Premier secrétaire du PS, Olivier Faure, pour sa proposition de référendum d'initiative partagée (RIP) concernant les super-profits. Une proposition qui « garanti...


Lire la suite sur LeJDD