Violences du 1er mai : «Avec Mélenchon, la police est toujours coupable de tout», dénonce Eric Woerth

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Eric Woerth condamne la réaction de Jean-Luc Mélenchon suite aux violences qui ont émaillé le cortège parisien de la manifestation du 1er mai. Un pompier qui tentait d'éteindre un incendie a notamment été agressé. Pour le leader de la France insoumise, ces violences parasites auraient pu être évitées si le préfet de police de Paris avait garanti le droit de manifester en paix. "Il en a été incapable", a-t-il tweeté.

"Ces violences sont inacceptables"

Au micro de Sonia Mabrouk sur Europe 1 ce lundi matin, Eric Woerth, ancien ministre, a fermement dénoncé ces violences. "Evidemment, c'est inacceptable", a-t-il réagi. "Ce sont des voyous et des casseurs qui s'infiltrent dans les manifestations. C'est difficile de les identifier et de les arrêter".

>> Retrouvez l'entretien tous les matins à 8h13 sur Europe 1 ainsi qu'en replay et en podcast ici

"Mélenchon laisse entendre qu'il y a une manipulation du pouvoir"

Eric Woerth regrette par ailleurs les commentaires de Jean-Luc Mélenchon suite à ces violences. "Il laisse entendre qu'il y a une manipulation du pouvoir. C'est encore un système complotiste qui s'exprime au travers de sa voix alors que lui-même n'a jamais été très clair sur la place qu'occupe la police d...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles