Jean-Luc Mélenchon exprime sa "complète solidarité" avec Éric Coquerel

Jean-Luc Melenchon à Toulouse, le 14 juin 2022 - Lionel BONAVENTURE © 2019 AFP
Jean-Luc Melenchon à Toulouse, le 14 juin 2022 - Lionel BONAVENTURE © 2019 AFP

Dans un tweet publié ce mercredi en début de soirée, quelques heures après l'annonce de l'ouverture d'une enquête préliminaire pour agression sexuelle et harcèlement sexuel contre Éric Coquerel, Jean-Luc Mélenchon a exprimé sa "complète solidarité" envers le président de la commission des Finances de l'Assemblée nationale.

"Mesquine réplique contre Éric Coquerel destinée à le salir sans cause. Complète solidarité avec lui", a-t-il écrit, dans un bref message.

"Diversion"

Dans un second message posté quelques minutes plus tard sur le même réseau social, ce même Jean-Luc Mélenchon a insisté sur ce qui selon lui est une "diversion."

"Autrement plus significative: l'enquête ouverte sur Alstom alors que le rapporteur de la commission d'enquête, le président LR Marleix, la réclamait depuis trois ans...sans suite", a-t-il écrit.

Ce jeudi, il a été annoncé qu'une information judiciaire pour corruption d'agent public étranger et recel visant Alstom a été ouverte le 23 mars après la plainte avec constitution de partie civile déposée par l'association anticorruption Anticor, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

L'association avait déposé en décembre 2020 une plainte pour corruption contre X avec constitution de partie civile auprès du doyen des juges d'instruction du tribunal judiciaire de Paris, procédure qui entraîne l'ouverture quasi-systématique d'une information judiciaire.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles