"Quand Mélenchon parle, Le Pen récolte", accuse Benoît Hamon

franceinfo
Benoît Hamon est l'invité des "4 Vérités" de France 2, jeudi 28 mars. Fondateur du mouvement Génération.s dont il est tête de liste pour les européennes de mai et conseiller régional d'Ile-de-France, il revient sur le remaniement et sur les réformes gouvernementales.

Benoît Hamon s'en prend directement à Jean-Luc Mélenchon dans un long entretien accordé au Point, samedi 12 janvier. L'ancien député, fondateur de Génération·s, dénonce notamment les prises de parole du leader de La France insoumise sur les médias. "On ne peut pas laisser passer ce qu'il dit à l'égard des journalistes, car cela laisse se développer une violence contre eux. Une violence qui n'est pas que verbale..." Mais il dénonce aussi une "tentation du pouvoir personnel" chez les dirigeants "insoumis". "Moi je ne suis pas dans une stratégie qui considère que ce mouvement [des "gilets jaunes"] est insurrectionnel et qu'il doit me porter au pouvoir en lieu et place de celui qui l'occupe en ce moment, pointe-t-il. C'est peut-être ce qu'espèrent Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen ou Nicolas Dupont-Aignan, mais pas moi."

Benoît Hamon va plus loin en affirmant que Jean-Luc Mélenchon "considère désormais que sa stratégie est populiste et que le mot gauche ne l'intéresse plus". Un désaveu, juge-t-il, pour le député des Bouches-du-Rhône qui "s'est longtemps réclamé de François Mitterrand" mais abandonne aujourd'hui l'idée d'unité de la gauche comme "référence (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi