Jean-Luc Mélenchon se dit victime d’un « buzz affligeant »

·1 min de lecture
« Dans la dernière semaine de la campagne présidentielle, nous aurons un grave incident ou un meurtre », a déclaré Jean-Luc Mélenchon.
« Dans la dernière semaine de la campagne présidentielle, nous aurons un grave incident ou un meurtre », a déclaré Jean-Luc Mélenchon.

Jean-Luc Mélenchon se défend à la suite de ses propos polémiques sur un meurtre « écrit d'avance » avant l'élection présidentielle. Le leader de La France insoumise dénonce les accusations de dérive complotiste, se disant victime de « harcèlement », de « quelques gens influents » et de la « post-vérité » qu'il se plaisait déjà à dénoncer par le passé. Sur ses comptes Facebook et Twitter, il affirme n'avoir fait que relever la concomitance entre certains faits divers tragiques et l'élection présidentielle.

« Je vois que va recommencer le harcèlement dont j'ai déjà fait l'objet dans le passé : un mot monté en épingle par quelques gens influents et aussitôt la boucle s'enflamme, de Twitter aux chaînes d'info et ainsi de suite », affirme Jean-Luc Mélenchon dans un message publié dès dimanche soir. Le député juge que, de son interview d'une heure, « ce ne sont ni les accidents du travail, ni les féminicides, ni les subventions aux religions, ni Biden, ni rien qui ressort : juste un bon coup monté à partir d'une phrase ».

L'essentiel éludé

« Quand Le Pen récupère l'émotion d'un crime pour faire sa propagande, c'est génial ; quand quelqu'un met en garde contre ce type de manipulation, c'est qu'il est complice avec les meurtriers. Ainsi en vient-on à nier cette évidence que les meurtriers attendent le meilleur moment pour faire parler d'eux », dénonce-t-il. Et de prendre en exemple un article du Figaro ? ou du moins son seul titre ? daté de 2017 et listant ces attent [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles