Jean-Luc Mélenchon condamné pour injure publique et diffamation envers Radio France

·1 min de lecture
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

"Abrutis", "menteurs", "tricheurs". C'est avec un vocabulaire choisi que le tribun de la France Insoumise avait qualifié en 2018 les journalistes de Franceinfo dans une vidéo. Jean-Luc Mélenchon avait aussi invité ses partisans à "les pourrir partout où ils pouvaient". Cette vidéo faisait suite à une enquête publiée par la cellule investigation de Radio France . Cette enquête soupçonnait une surfacturation lors de la campagne présidentielle du candidat en 2017.

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

3.000 euros de dommages et intérêts

L'enquête avait été relayée par Franceinfo et Jean-Luc Mélenchon avait ensuite réagi dans une vidéo postée sur son compte Facebook. Il y accusait également Franceinfo d'être une radio d'Etat qui obéissait à l'exécutif. Suite à cette vidéo Radio France avait porté plainte

Le tribunal correctionnel de Paris vient de trancher : le député de la France insoumise est condamné à une amende de 500 euros avec sursis pour injure publique et diffamation. Il devra également verser 3.000 euros de dommages et intérêts à Radio France. L'avocat de Jean-Luc Mélenchon a annoncé que son client ferait appel de cette décision.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles