Jean-Luc Lemoine : «Je ne cracherai jamais sur les années “TPMP”»

Chuc, Nathalie
Jean-Luc Lemoine : «Je ne cracherai jamais sur les années “TPMP”»

DECRYPTAGE - Depuis la rentrée, l’animateur est aux manettes de «Samedi d’en rire», de 13h35 à 15h15 sur France 3, qui a succédé aux «Grands du rire», que présentait Yves Lecoq. Après cinq mois d’antenne, le bilan est positif.

Épanoui, à la veille de ses 50 ans (le 6 mars prochain), Jean-Luc Lemoine n’a aucun regret d’avoir quitté C8 et «Touche pas à mon poste!», en décembre 2018. Entouré de son équipe de chroniqueurs, Marc Toesca, Nadège Beausson-Diagne et Élodie Poux (dont la dernière émission sera le 29 février, l’humoriste se consacre en effet à la scène), l’ex-présentateur des «Questions en 4/3» de «TPMP» revisite sur France 3, dans «Samedi d’en rire», le patrimoine humoristique et musical des années 70 à nos jours à travers des archives rares ou des séquences cultes. «C’est un programme sans prétention, on accompagne les gens à la sortie de leur déjeuner, on veut qu’ils se sentent bien et ce n’est pas péjoratif de dire ça! C’est une émission qu’on peut picorer, il y a des petits jeux, des chansons, etc. Quand Marc nous retrace une carrière, quand Nadège nous rapporte une pépite, j’ai vraiment l’impression de partager un moment avec les gens. On reçoit plein de témoignages spontanés de personnes nous disant que l’émission suscite des discussions dans la famille, recrée du lien, certains parents sont contents de montrer des sketchs à leurs enfants, etc.»

Des audiences très encourageantes

À son lancement, «Samedi d’en rire» avait réuni 634.000 curieux (6,4% de part de marché). Aujourd’hui, elle double la mise régulièrement lors de ses records d’audience, comme le 1er février dernier, où l’émission a totalisé 1,13 million de fidèles (9,8% de part marché). En comparaison, la saison dernière (hors sport), sur une tranche horaire équivalente, «Les Grands du rire», que présentait Yves Lecoq, réunissait 1,1 million de téléspectateurs (9,4% de part de marché en consolidé). «C’est plus qu’encourageant, se réjouit prudemment Jean-Luc Lemoine. Les gens s’habituent à (...) Lire la suite sur TVMag.com

Jean-Luc Lemoine: «Les humoristes sont sous surveillance» 
Jean-Luc Lemoine: «Cela m’arrivait de mentir dans “Touche pas à mon poste!”» 
Jean-Luc Lemoine lance son talk-show sur France 3 
Inscrivez-vous à la newsletter du TVMAG.com