Jean Lénarque, vedette du week-end sur les réseaux sociaux

Par Nicolas Bastuck
·1 min de lecture
Le vrai-faux Que sais-je ? publié ce week-end par un internaute facétieux.
Le vrai-faux Que sais-je ? publié ce week-end par un internaute facétieux.

Avec ses quinze motifs de sortie étalés sur deux pages, ses zones de 1 à 30 kilomètres, ses renvois en petits caractères et ses astérisques alambiqués (« (*) les personnes souhaitant bénéficier de l'une de ces exceptions doivent se munir, s'il y a lieu, lors de leur déplacement hors de leur domicile, d'un document leur permettant de justifier que le déplacement considéré entre dans le champ de l'une de ces exceptions »), l'attestation de déplacement dérogatoire conçue samedi ? et finalement abandonnée ? pour les seize départements sous restrictions renforcées a suscité une avalanche de commentaires sarcastiques, sur Twitter et l'ensemble des réseaux.

Vraies-fausses scènes d'émeutes en Île-de-France et dans les Hauts-de-France pour se procurer les ramettes de papier nécessaires à l'impression de l'attestation (« pire que pour le PQ ») ; épidémie de migraine dans les zones concernées ; détournement des déclarations de Gilles Le Gendre (« Notre erreur est d'avoir sans doute créé une attestation trop intelligente »)? Les internautes s'en sont donné à c?ur joie et les hashtags ont fleuri (#absurdistan #bureaucratie #paysdefou?), durant tout le week-end, pour railler ce chef-d'?uvre bureaucratique, ce monument courtelinesque, cette inventivité technocratique que le monde entier nous envie ? comme le steak-frites et jadis la DS, les attestations de sortie en période de confinement font désormais partie du patrimoine français.

À LIRE AUSSICoignard ? La valse (étourd [...] Lire la suite