Jean-Jacques Goldman : son étonnant mot d’ordre à Céline Dion

·1 min de lecture

On entend souvent dire que sans son mari René Angélil, qui l’a lancée alors qu’elle était encore une enfant, Céline Dion n’aurait pas fait la même carrière. Sans Jean-Jacques Goldman non plus. Et la diva qui a été contrainte de reporter sa tournée Courage pour cause de coronavirus ne l’a pas oublié non plus. Preuve en est : sa dernière publication sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’une vidéo des coulisses de l’enregistrement de la chanson « On ne change pas », redevenue culte grâce au film de Xavier Dolan Mommy. Un morceau qui figure sur l’album S’il suffisait d’aimer sorti en 1998. L’auteur-compositeur n’a pas grand-chose à redire sur la performance de la chanteuse. Seul petit problème est une erreur de prononciation : la chanteuse québécoise dit « son rengaine » au lieu de « sa rengaine ». Une bévue rapidement corrigée. « C'est très gentil de l'avoir fait, sinon je n'avais rien d'autre à te dire... Alors j'apprécie ! », ironise l’interprète de « Je marche seul ».

Pas étonnant que Céline Dion arrive à satisfaire Jean-Jacques Goldman quasiment du premier coup. Trois ans auparavant, ils ont créé D’eux, album français le plus vendu. Plus de 10 millions d’exemplaires. En 1995, grâce à ce disque rempli de tubes porté notamment par le succès de « Pour que tu m’aimes encore », celle qui était jusqu’ici connue pour sa reprise de « Ziggy » de Starmania, entre définitivement dans le cœur des Français. Pour y parvenir, Jean-Jacques Goldman avait une stratégie payante : être le chef d’orchestre (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Alessandra Sublet : qui est son mentor, Pierre-Antoine Capton ?
Emmanuel Macron et "son goût de la solitude" en inquiètent certains
VIDÉO - François Hollande mis à nu : l’ancien président ironise
Ivanka Trump froide, hypocrite et insensible : une ex-proche révèle son vrai visage
VIDÉO - « Elle s’est moquée de nous » : Sibeth Ndiaye prise à partie par Éric Zemmour