Jean-Jacques Bourdin "salement écarté" de l'antenne : sa femme Anne Nivat sort les griffes

·1 min de lecture

La position de Marc-Olivier Fogiel et du reste de la direction du groupe BFMTV et RMC semblait clair : "Il n'y a rien qui empêche Jean-Jacques Bourdin de faire son travail. Une simple plainte ne justifie pas le fait de disqualifier quelqu'un". Ainsi, le journaliste de 72 ans pouvait continuer à assurer son interview politique quotidienne à l'antenne en dépit des accusations pour tentatives d'agressions sexuelles déposées contre lui au mois de janvier. Il avait même pu lancer quelques jours plus tard sa nouvelle émission La France dans les yeux, avec pour première invitée Valérie Pécresse.

Mais voilà, après l'ouverture d'une enquête interne, la direction a rétropédalé et a décidé d'écarter son animateur. "Jean-Jacques Bourdin, à la demande de la direction, se retire temporairement des antennes de BFMTV et de RMC. Cette décision a été prise pour ne pas porter préjudice au fonctionnement quotidien de BFMTV et de RMC", annonçait un communiqué.

Mais qu'en est-il désormais ? Car le 8 avril dernier, l'affaire a été classée sans suite par le parquet de Paris, les faits étant désormais prescrits. Au cours du week-end, Jean-Jacques Bourdin a en tout cas laissé entendre à travers un Tweet qu'il était prêt à récupérer sa place. "'On vous revoit quand ?' On me pose cette question très souvent dans la rue... ce matin encore en allant voter. Je réponds invariablement 'bientôt'",...

Lire la suite


À lire aussi

Jean-Jaques Bourdin, l'arrêt de sa matinale : Anne Nivat sort les griffes
Bernard de la Villardière et sa femme Anne : Rare sortie du couple avec les VIP pour un gala qui récolte gros !
"Je suis fier d'elle" : Jean-Jacques Bourdin bouleversé par sa femme Anne Nivat

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles