Jean-Jacques Bourdin accusé d'agression sexuelle est limogé : BFMTV et RMC s'expriment...

La nouvelle vient de tomber ce vendredi 17 juin 2022. Jean-Jacques Bourdin est limogé de la chaîne d'information en continu BFMTV et de la station de radio RMC. La direction d'Altice Média a annoncé cesser toute collaboration avec son journaliste vedette de 73 ans, écarté de l'antenne depuis janvier après l'ouverture d'une enquête pour agression sexuelle, classée depuis pour prescription. "En raison des événements intervenus et portés à la connaissance de la direction au cours de l'année 2022", le groupe a "décidé de mettre un terme au contrat de travail de monsieur Jean-Jacques Bourdin et ainsi cesser toute collaboration", apprend-t-on ainsi dans un communiqué.

Plusieurs mois après avoir été écarté de l'antenne, pas de date de retour mais plutôt un licenciement en bonne et due forme. Rappelons qu'Altice Média avait lancé une enquête interne à la mi-janvier alors qu'un scandale éclatait dans la presse : Jean-Jacques Bourdin était visé par une plainte pour agression sexuelle. Dans la foulée, le parquet de Paris ouvrait également une enquête.

Si jusqu'alors l'identité de la plaignante avait été gardée secrète, en février dernier, la journaliste Fanny Agostini, ancienne présentatrice météo de BFMTV-RMC passée par Thalassa, révélait être à l'origine de cette plainte. Les faits se seraient déroulés en Corse en octobre 2013. Jean-Jacques Bourdin aurait "essayé de l'embrasser à plusieurs...

Lire la suite


À lire aussi

Jean-Jacques Bourdin, accusé de tentative d'agression sexuelle, "se retire temporairement" de BFMTV et RMC
Jean-Jacques Bourdin limogé de BFMTV après les accusations d'agression sexuelle : son message étrange
Jean-Jacques Bourdin accusé de tentative d'agression sexuelle par une ex-animatrice de BFMTV

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles