Jean Imbert : nouveau chef contesté du Plaza Athénée, il balaie les critiques

·1 min de lecture

Une promotion au goût amer. Nommé récemment à la tête du prestigieux palace le Plaza Athénée, Jean Imbert doit depuis essuyer moult critiques venant de toutes parts. Un portrait publié dans "Le Monde" l'a par exemple égratigné, le décrivant comme un chef qui "aime le bling-bling, les gens connus, l’argent".

Invité de l’émission Quotidien, l'ex vainqueur de la saison 3 de "Top Chef" est revenu sur cette salve de critiques dont il a fait l'objet. "Ils auraient pu avoir l’élégance d’attendre que j’ouvre au lieu de directement me critiquer", a-t-il déploré. Touché par cet acharnement, le chef seulement âgé de 40 ans a confié ne pas se reconnaître en ces qualificatifs peu reluisants : "Quand je relis ça, je ne me reconnais pas. J’étais plus embêté pour mes parents qui se disaient : 'Mais c'est qui dont on parle ?' Ça fait 20 ans qu'on me critique, qu'on me dit que je ne vais pas y arriver. Même quand j’ai gagné Top Chef, on disait 'Il ne va pas y arriver, lui'. Mais moi, c’était mon rêve d’avoir le Plaza Athénée et de faire la succession d’Alain Ducasse", a-t-il rétorqué à Yann Barthes.

À lire également

Jean Imbert violemment taclé par des critiques gastr... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles