Jean-François Césarini, député LREM du Vaucluse, est mort

Paul Guyonnet
Jean-François Césarini, mort d'un cancer ce dimanche 29 mars, avait 49 ans. 

POLITIQUE - L’Assemblée nationale endeuillée. Ce dimanche 29 mars, le président de la chambre basse du Parlement, Richard Ferrand, a annoncé la mort de Jean-François Césarini, député LREM de la première circonscription du Vaucluse. 

Élu pour la première fois en 2017, le marcheur de 49 ans luttait depuis de longs mois contre un cancer. Mais “toujours en exerçant son mandat et en défendant ses idées”, a tenu à préciser le président de l’Assemblée. ”À sa famille, à ses proches et à son équipe j’adresse mes condoléances émues”, a ajouté Richard Ferrand. 

Plusieurs députés ont rapidement présenté leurs condoléances aux proches et à la famille de Jean-François Césarini. Parmi eux, l’élu du Maine-et-Loire et ancien marcheur Matthieu Orphelin s’est notamment fendu d’un texte émouvant. Dans ces quelques lignes, publiées sur Twitter peu après l’annonce du décès, il raconte une rencontre aussi récente que sincère. “Tu étais de ceux qui mettent l’humain en premier, l’autre avant soi”, écrit-il notamment de son confrère. 

Et de raconter leurs combats communs, “contre l’âge pivot dans la réforme des retraites, pour une agriculture libérée des pesticides, pour redonner du poids au parlement, pour un plan de transformation de la société.” Surtout, Matthieu Orphelin livre des anecdotes sur l’opiniâtreté de Jean-François Césarini contre la maladie. “On s’est marrés bien des fois, quand tu faisais des duplex pour les chaînes d’info depuis le centre anticancer, sans que personne ne soupçonne la perfusion hors-cadre.” 

Et conclure: “Nous ne nous connaissions bien que depuis sept mois, mais nous avons eu le temps de nous dire l’essentiel. Jusqu’à ces...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post