Jean-François Delfraissy estime qu'une "grande partie" des vaccinés devra prendre une 3e dose

·2 min de lecture

La HAS a donné son feu vert à une dose de rappel pour les plus vulnérables. L'option est aussi à l'étude pour un public plus large.

CORONAVIRUS - Bientôt trois doses de vaccin anti-covid pour la plupart des personnes vaccinées? Selon le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, l’option est plus qu’envisageable même si des études doivent encore être menées pour obtenir davantage de données.

Mardi 24 août, la Haute Autorité de Santé a donné son feu vert pour cette piqûre de rappel pour les personnes de 65 ans et plus. Invité de France2 ce mercredi 25 août, le président du Conseil scientifique a estimé que cette dose de rappel serait très probablement étendue à un public plus large. “On sait qu’il existe ce qu’on appelle une immunosénescence, c’est-à-dire une baisse de la réponse immunitaire à la réponse vaccinale. Donc c’est assez logique”, a-t-il affirmé à propos de la 3e dose chez les plus vulnérables.

Ce principe devrait s’appliquer aussi plus largement à “une grande partie de la population vaccinée”, même si les scientifiques “manquent de données” pour l’instant pour confirmer cette intuition. 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

 

Le rappel devrait permettre de “restimuler la réponse immunitaire au vaccin.” “On a maintenant une série de données (qui montrent) qu’il protège bien contre les formes sévères et les formes graves. Par contre il protège moins bien contre l’infection. Donc, plus on va revacciner avec un rappel, plus on risque de récupérer cette part contre l’infection”, a expliqué le professeur.

Selon le vaccin reçu dans un premier temps, il peut s’agir d’une troisième injection pour les vaccinés avec Pfizer/BioNTech et Moderna ou d’une deuxième pour ceux qui ont reçu une injection de Janssen. Toutefois, la piqûre de rappel sera faite à partir d’un vaccin à ARNmessager pour les personnes ayant été vaccinées précédemment avec les produits des laboratoires Pfizer, Moderna ou Janssen. 

Le gouvernement devrait lancer cette campagne de rappel dès la rentrée pour les plus vulnérables. À la date du 24 août, 62% de la population française était complètement vaccinée. 

À voir également sur Le HuffPost: Trump sifflé par ses partisans à qui il recommandait de se faire vacciner

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :

undefinedundefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles