Jean-François Copé sur Pap Ndiaye : «Je suis inquiet de cette ambiguïté qui l'entoure»

L'arrivée de Pap Ndiaye à l'Éducation nationale divise. Depuis sa nomination au gouvernement, l'historien des minorités éthniques et de l'immigration  fait en effet l'objet d'attaques virulentes de l'extrême droite. La raison ? Ses idées et son parcours. Pap Ndiaye est un homme très marqué à gauche , qui avait appelé à voter pour François Hollande  en 2012. "Je suis évidemment inquiet de cette ambiguïté qui entoure le nouveau ministre de l'Éducation nationale", a plaidé Jean-François Copé. Il a ajouté : "S'il y a un domaine dans lequel le ministre de l'Éducation nationale en France ne doit être d'aucune ambiguïté, c'est tout ce qui touche à la laïcité et à l'universalité. Ce sont les valeurs même qui sont l'ADN du mode éducatif français."

L'ancien ministre a souligné les dangers du "communautarisme". "Qu'est-ce qui oppose le terme de Lumières ? C'est le terme d'obscurantisme. Et qu'est-ce qui aujourd'hui se manifeste dans l'obscurantisme ? C'est tout ce qui s'appelle pudiquement le communautarisme."

>> Retrouvez l'interview politique tous les samedis et dimanches matins à 8h02 sur Europe 1 ainsi qu'en replay et en podcast ici

Une "certaine complaisance" des idées d'extrême gauche

Jean-François Copé a rappelé son combat à l'encontre des extrêmes en France. "A partir du moment où l'on est ambigu sur des sujets qui sont en réalité des moteurs du discours de l'extrême gauche... l'islamo-gauchisme, le fait de porter de l'intérêt à des mouvements dont on sait qu'ils sont ani...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles