Pour Jean-François Colosimo, "les orthodoxes font partie des diasporas, ce sont des immigrés"