Jean Dujardin : pourquoi son Oscar est "la plus grande ironie" de sa vie

Jean Dujardin avait remporté l’Oscar en 2012 pour son rôle dans The Artist. Un souvenir toujours aussi marquant pour l’acteur.

À ce jour, Jean Dujardin reste le seul acteur français à avoir jamais décroché un Oscar. Le comédien avait remporté cette statuette dorée tant convoitée en 2012, pour son interprétation de George Valentin, un acteur star du cinéma muet, dans le film The Artist de Michel Hazanavicius. Dans une interview accordée au magazine de cinéma SoFilm, et relayée par BFM TV, Jean Dujardin décrit cet Oscar comme "la plus grande ironie" de sa vie.

"Quand je rejoins ma chambre, je m’enferme dans les toilettes je regarde la statuette et je me marre, se rappelle l’acteur. Comme un fou ! Plein d’acteurs en ont rêvé, et moi je me retrouve avec l’Oscar, en main, alors que c’est tout sauf un Graal. Cet Oscar, ça reste la plus grande ironie de ma vie." Mais certainement aussi l’une des plus grandes joies. Son interprétation, et le film de Michel Hazanavicius, avaient par ailleurs fait la quasi-unanimité chez les critiques lors de la sortie du long-métrage.

Cette année, Jean Dujardin foulera de nouveau les marches du festival de Cannes, où il avait présenté The Artist huit ans auparavant, en 2011. L’acteur français sera présent à la Quinzaine des réalisateurs, compétition dans laquelle concourt le nouveau long-métrage de Quentin Dupieux, Le Daim. Dans ce film loufoque, Jean Dujardin interprète un homme obsédé par sa veste en daim, à cause de laquelle il devient violent et dangereux. On le retrouvera également dans les salles obscures le 13 novembre prochain, pour la sortie de J’accuse, le long-métrage

Retrouvez cet article sur GALA

Pourquoi Romain Duris est si discret sur sa vie privée
“Jean-Jacques Goldman a pris sa retraite”, pourquoi son choix est définitif
« C’est pas plus mal », Zazie explique pourquoi le départ de Jean-Jacques Goldman des Enfoirés est une bonne chose
Meghan Markle : pourquoi son accouchement est plus compliqué que prévu
Les 12 coups de midi : Paul explique pourquoi son autisme rend sa participation plus compliquée