Jean-Claude Van Damme raconte son étonnante rencontre avec Chuck Norris

·2 min de lecture

PEOPLE - Dans un entretien pour l’émission “50′ inside” sur TF1 samedi 26 juin, Jean-Claude Van Damme a raconté une anecdote étonnante sur sa toute première rencontre avec Chuck Norris, en Californie, en 1982.

À cette époque, le champion d’arts martiaux belge a 22 ans et veut tenter sa chance à Hollywood.

“Quand je suis arrivé à Los Angeles, j’avais reçu le contact de Bob Wall (un acteur du film “Opération Dragon”, NDLR). Je viens chez lui pour faire une démonstration et il téléphone à Chuck Norris en disant: ‘J’ai un gars, c’est la folie ses jambes, je n’ai jamais vu ça!’”, raconte Jean-Claude Van Damme face à Nikos Aliagas.

Le rendez-vous avec Chuck Norris, vedette du cinéma d’action à partir des années 70, ne tarde pas à être pris.

“J’arrive chez Chuck Norris, je toque à sa porte, et là je vois Chuck avec un gars qui s’appelle Bob Jackson. Je ne savais pas que c’était un champion”, narre Jean-Claude Van Damme (à écouter plus bas en vidéo).

“Et là, vous êtes chez Chuck Norris et il vous dit: ‘entraîne-toi avec la star’. Et vous y allez, vous n’avez pas peur?”, demande alors Nikos Aliagas.

“Non, parce qu’il voulait un peu voir comment je travaille avec mes coups de pied tout ça, et moi c’était très facile”, répond l’acteur belge. “Bon, le gars il m’attaque, je fais un coup de pied retourné mais je ne le prends pas au visage, je le prends au foie. Mais c’est tellement bien fait techniquement (que) je le pique au foie, et puis il tombe, il ne sait plus respirer”.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

“Chuck voit ça, mais moi je ne savais pas ...

À voir également sur Le HuffPostJul chante Jean-Claude Van Damme et Jean-Claude Van Damme danse sur Jul

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles