Jean-Claude Gaudin sans filtre : "les gendarmes ne sont pas tombés sur les revues porno"

·1 min de lecture

Difficile de penser à la ville de Marseille sans penser au Vieux Port, le stade Vélodrome ou encore Jean-Claude Gaudin. Véritable personnalité des Bouches-du-Rhône, l'homme politique a été président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur de 1986 à 1998 et maire de Marseille de 1995 à 2020. En 2019, celui qui a précédé à Michèle Rubirola, était visé par une enquête pour détournement de fonds publics. Une investigation qui a necessité une fouille de son domicile. "Il aura fallu que j’attende 82 ans pour qu’un matin sonnent à ma porte des gendarmes et deux juges", confie l'acolyte de Gérard Depardieu auprès de 20 minutes, avant de poursuivre : "Heureusement, ils ne sont pas trop tombés sur les revues porno. J’en avais quand même un peu mais ils ne les ont pas vues !"

Selon Jean-Claude Gaudin, les forces de l'ordre tentaient de savoir, "s’il y avait des emplois fictifs à la ville de Marseille". Pourtant, l'homme politique l'assure : "Il n’y a pas d’emploi fictif à la ville de Marseille et il n’y en a jamais eu". Il a ensuite expliqué avoir gardé "cinq personnes qui avaient dépassé 70 ans" au sein de son cabinet durant ses mandats. "Ça s’appelle en termes journalistiques détournement de fonds publics, recel, abus de confiance…", assure celui qui a consacré sa vie à la politique.

Le 1er février 2020, la chaîne Public Sénat diffusait un documentaire sur la vie de Jean-Claude Gaudin. Un rare portrait dans lequel l'homme se confie sur sa vie privée. Au moment du tournage, Jean-Claude (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Sharon Stone : sa révélation hallucinante sur Leonardo DiCaprio
VIDEO - "Soyons humbles !" : Jean Castex hausse le ton à l'Assemblée
"Vous sabotez mon boulot !" : l’épidémiologiste Catherine Hill en colère sur LCI
Jill Biden suscite les moqueries : dur dur d’être Première dame
Philippe Bouvard infidèle, il ne fait pas mystère de ses coups de canif