Mort de Jean-Claude Gaudin, un enfant de Marseille devenu "monument" politique

Fils d'un maçon et d'une ouvrière, Jean-Claude Gaudin est décédé à l'âge de 84 ans. Il était devenu sénateur, ministre et, surtout, maire de la deuxième ville de France pendant 25 ans, Marseille.

"Jean-Claude Gaudin n'est plus. Il était Marseille faite homme. De sa ville, sa passion, il avait l'accent, la fièvre, la fraternité. Pour elle, cet enfant de Mazargues s'était hissé aux plus hauts postes de la République qu'il a servie. Je pense à ses proches et aux Marseillais", a écrit, lundi 20 mai, le président de la République Emmanuel Macron sur le réseau social X.

Le garçon svelte aux joues poupines qui entrait à 25 ans au conseil municipal était devenu un octogénaire massif au dos voûté, mais la voix portait toujours aussi fort lorsqu'il s'emportait.

Il est "l'un des derniers monuments de la politique française", avait salué le chef de l'opposition socialiste au conseil municipal, Benoît Payan, qui s'est pourtant "opposé farouchement à lui" et dont la coalition de gauche avait mis fin en 2020 aux 25 ans de pouvoir de la droite à Marseille.

Ses colères restaient légendaires, comme ce fameux "occupez-vous de vos enfants !" lancé lors d'une rentrée à des parents furieux que la mairie n'ait rien prévu pour l'accueil des élèves après les cours.

Il s'est "fabriqué" à partir "des coups, de la violence, des horreurs de la politique", analysait Benoît Payan, il y a quelques années auprès de l'AFP évoquant "l'histoire d'un homme qui s'est fait tout seul".

L'envie de servir


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Marseille : la difficile bataille contre le logement indigne après une longue inaction
Municipales 2020 : à Marseille, le grand mercato de l’après-Gaudin
Plus de 80 immeubles évacués à Marseille en dix jours