Jean-Claude Gaudin : "Le clientélisme a toujours existé dans la vie politique"

·1 min de lecture

Après plus de 50 ans de vie politique, Jean-Claude Gaudin (droite) a finalement pris sa retraite l’année dernière et a laissé son siège de maire de Marseille, désormais occupé par Benoit Payan (PS). Président de la région PACA, ministre sous Jacques Chirac, sénateur ou encore député, Jean-Claude Gaudin a arpenté tous les rouages de la vie politique française.

Mais il a aussi été régulièrement accusé de clientélisme. "Ce sont des expressions. D'abord, il n'y a pas eu de 'système Gaudin'", a répondu l’ancien maire de Marseille, qui publie ses mémoires, intitulées : Maintenant je vais tout vous raconter.

>> Retrouvez toutes les interviews politiques de votre grand journal du soir en replay et en podcast ici

"Je m'honore d'avoir aidé tout le monde"

"Il y eu a une équipe d'hommes et de femmes qui se sont engagés. Ils avaient généralement une profession et consacraient aussi leur temps à développer cette ville, à faire reculer le chômage et à faire en sorte que cette ville rayonne sur le plan international. Par conséquent, oui, le clientélisme a toujours existé dans la vie politique", a-t-il développé, une phrase qui ne manquera pas de faire réagir à Marseille.

"Evidemment, il y a des gens qu'on a aidés, mais moi, je m'honore d'avoir aidé tout le monde, tous ceux qui me l'ont demandé. Tantôt j'ai réussi, tantôt je n'ai pas réussi, mais je l'ai fait sans volonté de clientélisme ni de préférence de formation politique", s'est-il justifié. 

>> LIRE AUSSIFin de règne pour J...


Lire la suite sur Europe1