Jean-Charles (Koh-Lanta), pas choisi pour la finale : "Je ne suis pas dans leur tête, mais..." (EXCLU)

Il a su se faire une place dans Koh-Lanta, Le Totem maudit de par ses qualités humaines. Jean-Charles s'est ainsi hissé jusqu'aux mythiques poteaux ! Le fustier a même affronté Géraldine lors du duel final avant de finalement chuter en plein océan. Mais son aventure s'est arrêtée là, pas de finale pour lui. Il en garde un superbe souvenir, comme il le raconte auprès de Purepeople.com. Son statut d'outsider, sa révélation stratégique après le choix d'Ambre, sa reconversion professionnelle, la perte de sa maman... Jean-Charles se livre sans filtre.

Comment résumez-vous votre parcours ?

Que du bonheur, que du positif ! Pour moi, j'ai tout gagné. Je suis allé au bout, sur les poteaux, c'était inespéré. Je ne fais que profiter. Au départ j'étais un peu sceptique j'avoue, je ne savais pas à quoi m'attendre de cette expérience. Je ne savais pas comment ça se passerait. Avec le recul, wahoo !

Vous finissez premier de l'orientation en 36 minutes ! C'est une première victoire significative. Qu'avez-vous ressenti ?

J'étais aux anges. C'est rare dans la vie de ressentir une sorte de bien-être, un plaisir pur comme celui-ci. Ça faisait 36 jours d'aventure, on était vraiment fatigués, à bout, on n'en pouvait plus. Alors gagner une épreuve mythique alors que je n'avais fait que de perdre tout le long, c'est un sentiment indescriptible. C'est quelque chose qui lâche, comme une arrivée...

Lire la suite


À lire aussi

Yannick éliminé de Koh-Lanta : "Quand je suis mauvais, je le dis et je l'assume" (EXCLU)
Anthony Delon a appris la naissance de sa soeur Anouchka à la radio, il se souvient : "Je me suis senti exclu"
Marine Delterme, une petite phrase coupée au montage du final d'Alice Nevers : "J'y tenais !" (EXCLU)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles