Jean Castex sur Twitch : "Il y a à la fois un enjeu d'image et un enjeu de cible", selon le rédacteur en chef de la Revue politique et parlementaire

·1 min de lecture

Après Gabriel Attal sur Instagram et Marlène Schiappa sur TikTok, voici venir Jean Castex sur Twitch. Le Premier ministre répondra aux questions des internautes sur cette plateforme en ligne, via l'intermédiaire du journaliste Samuel Étienne. Cette démarche confirme l'engouement des personnalités politiques pour les nouveaux médias, à l'approche de l'élection présidentielle. Pour Arnaud Benedetti, rédacteur en chef de la Revue politique et parlementaire, interrogé par franceinfo, "il y a à la fois un enjeu d'image et un enjeu de cible" dans ce choix.

franceinfo : Pourquoi les politiques investissent-ils ces nouveaux terrains ?

Arnaud Benedetti : Il s'agit vraisemblablement, à travers ces nouveaux dispositifs, pour les hommes politiques, de trouver des codes qui apparaissent plus spontanés, sans filtre. Il y a à la fois un enjeu d'image et un enjeu de cible. Un enjeu d'image, bien évidemment, pour moderniser le format de la communication politique et moderniser l'image de l'émetteur politique. Et puis, il y a vraisemblablement un enjeu de cible, notamment lorsque Gabriel Attal lui-même s'est prêté à l'exercice d'aller toucher des publics qui sont des publics plus jeunes, dont on considère qu'ils ne sont pas forcément politisés avec les mêmes codes que des publics un peu plus matures et à aller chercher ces publics qui s'informent à partir de ce type de plateforme. Et en espérant atteindre une cible qui est une cible toujours difficile à atteindre pour les hommes (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles