Jean Castex salue le comportement des Français pendant les fêtes, qui se sont "bien comportés"

Par E.P
·1 min de lecture
Le Premier ministre Jean Castex à la sortie du palais de l'Elysée le 6 janvier 2021 à Paris - Ludovic MARIN © 2019 AFP
Le Premier ministre Jean Castex à la sortie du palais de l'Elysée le 6 janvier 2021 à Paris - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Jean Castex a assuré devant les députés LaREM ce mardi matin que les Français s'étaient "bien comportés" pendant les fêtes de fin d'année, selon des sources parlementaires, alors que les autorités scrutent les effets de la période sur la circulation du Covid-19.

Optimiste

"Je crois qu'on pourra dire que les Français se sont bien comportés", a déclaré le Premier ministre, alors que l'exécutif attend la fin de la semaine pour tirer le bilan des fêtes.

"Je suis optimiste mais cela demande confirmation. J'attends les chiffres en fin de semaine", a-t-il ajouté.

Le "iakafokonisme" des oppositions

Lors de cette réunion de rentrée du groupe majoritaire, le chef du gouvernement a défendu la stratégie vaccinale et l'action des pouvoirs publics contre l'épidémie du Covid-19 face au "iakafokonisme" des oppositions, selon un participant.

"Être aux affaires en temps de crise est difficile, on en prend plein la figure, on est l'exutoire (...) Nos résultats ne sont pas brillants mais sont parmi les meilleurs d'Europe. Nous n'avons pas à rougir des ces résultats", a déclaré Jean Castex selon des propos rapportés par cette même source.

Une course de fond

Le Premier ministre s'est par ailleurs félicité que la France puisse se prévaloir du "taux de positivité le plus bas d'Europe" et du nombre de tests le plus élevé du continent, selon des sources parlementaires. Jean Castex a rappelé vouloir être jugé sur les "résultats" en rappelant que la vaccination était "une course de fond".

"Ce n'est pas à moi d'entrer dans la polémique, je suis Premier ministre, peut-être un peu plus à vous" de répondre aux oppositions, a suggéré Jean Castex aux députés LREM.

Article original publié sur BFMTV.com