Jean Castex renouvelle l'agrément d'Anticor

·1 min de lecture

Alors que l'agrément expirait le 15 février, le gouvernement l'avait prorogé jusqu'au 2 avril. Vendredi, dans la soirée, Jean Castex a annoncé, dans un communiqué, relayé par franceinfo et Europe 1, que l'agrément d'Anticor était renouvelé. L'association, qui agit dans des affaires judiciaires de corruption, craignait de ne plus pouvoir exercer, pour des motifs politiques.

Et effectivement, le Premier ministre a égrainé quelques griefs à l'encontre de l'organisme, relevant "un manque de transparence interne sur les dons collectés, l'association n'ayant pu justifier le respect de ses propres procédures pour assurer l’information effective des membres de son Conseil d’administration, au moins jusqu’en mai 2020".

>> A lire aussi - Anticor : "Il faut confier l’agrément des associations anti-corruption à une autorité indépendante", selon l’Observatoire de l’éthique publique

Jean Castex pointe également "une contestation des conditions de renouvellement du Conseil d’administration en juin 2020, dans le cadre d’une action contentieuse portée par une partie des membres de l’association". Au vu des réponses apportées par Anticor à ces interrogations et son engagement à modifier ses statuts pour assurer plus de transparence quant à son financement, le gouvernement a finalement accordé le renouvellement de l'agrément de l'association. "Ce renouvellement réserve la possibilité de procéder à une réévaluation de la situation si de nouveaux éléments devaient le justifier", a néanmoins mis en (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Administrateur, consultant… la reconversion de Jean-Pierre Jouyet validée “avec réserves” par le gendarme de la transparence
Anticor : "Il faut confier l’agrément des associations anti-corruption à une autorité indépendante", selon l’Observatoire de l’éthique publique
TousAntiCovid : Anticor attaque Olivier Véran pour favoritisme
À Meaux, l’opposition municipale ne veut plus entretenir le château de Jean-Claude Brialy
Reconfinement, déplacements... ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex