Jean Castex ne veut “renoncer à aucun levier pour inciter à la vaccination"

·1 min de lecture

Jean Castex appelle à muscler la politique d'incitation à la vaccination. Alors qu'un tassement du rythme des injections a été observé dernièrement, il a jugé qu'il ne fallait "renoncer à aucun levier pour inciter à la vaccination", devant des soignants, lors d'un déplacement au Centre hospitalier Sud Essonne à Etampes. Le Premier ministre a tenu à saluer des initiatives prises par des professionnels de santé, des centres de vaccination qui "développent des équipes mobiles", des services d'aide à domicile qui "peuvent connaître des personnes isolées pas vaccinées" ou bien encore des collectivités territoriales comme la préfecture de l'Hérault qui offrent "des places de cinéma, des bons de réduction" pour "viser un public jeune, des classes populaires."

Mais "plus on se rapproche des 100% (de personnes vaccinées), plus on touche les derniers récalcitrants, les plus durs à convaincre", a admis M. Castex, encourageant les professionnels de santé à "expliquer" l'avantage de la vaccination. "La liberté de contaminer les autres, je ne sais pas trop ce que c'est", a-t-il lâché, cinglant, appelant à regarder les "chiffres écrasants" de la vaccination. Au Centre hospitalier d'Etampes, à 55 km au sud de Paris, aucun des cinq malades admis en réanimation n'est vacciné, "la preuve par l'exemple", selon le Premier ministre. "Et c'est toujours le même profil: (des malades) plus jeunes et non vaccinés", a-t-il regretté.

>> A lire aussi : Covid-19 : Jean Castex déplore un rythme de vaccination (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : gare à la rentrée des classes ? Jean-Michel Blanquer accusé d'être "dans le déni" !
Afghanistan : comment le pays pourrait perdre des milliards de dollars à cause des talibans
Des remises de peine contre un vaccin : la surprenante idée d'une prison de Moselle
Brexit : Michel Barnier dénonce la flibusterie du Royaume-Uni sur la pêche !
Moustique tigre, punaise de lit... l'incroyable facture de ces bestioles qui ont envahi la France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles