• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Jean Castex intransigeant avec les soignants non-vaccinés : "Nous ne reculerons pas"

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le gouvernement a décidé de faire preuve de fermeté. Invité au micro de RTL ce jeudi 26 août, Jean Castex s'est exprimé au sujet de la vaccination obligatoire pour le personnel soignant. "D'abord, première chose, nous avons décidé de la vaccination obligatoire pour les soignants. Et c'est une bonne chose", a-t-il tenu à rappeler en préambule. Mais alors que certains ont fait preuve de réticence face à cette mesure gouvernementale, le Premier ministre s'est montré intransigeant : "Personne ne peut comprendre ça. Quand on fait ce métier, il me semble qu'on doit croire à la science et à la médecine, et ensuite, on est là pour protéger ces concitoyens. Donc oui à la vaccination obligatoire", a-t-il martelé face à Alba Ventura.

Jean Castex a également rappelé que "les sanctions prévues par le législateur seront mises en oeuvre" à partir du 15 septembre prochain, pour tous les soignants non-vaccinés. "Nous ne reculerons pas", a fait savoir le chef du gouvernement. Comme précisé par nos confrères du Figaro, les sanctions que risquent les soignants récalcitrants "iront de la suspension au licenciement." À noter que la durée de la suspension pourra s'étendre "d'un mois à six semaines", le temps pour le soignant de recevoir ses doses de vaccin.

Sur les ondes de RTL, le locataire de Matignon s'est félicité "des effets positifs" de la stratégie vaccinale mise en place par le gouvernement et annoncée par Emmanuel Macron dans son allocution du 12 juillet dernier : "Ça marche quand même ! On (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Angelina Jolie moquée sur son physique : ado, elle n’était pas épargnée
« Il nous a craché à la gueule » : Laurent Wauquiez cash sur Xavier Bertrand
PHOTO - Deva Cassel au naturel : la fille de Monica Bellucci et Vincent Cassel éblouit les internautes
Koh-Lanta : Denis Brogniart pas assez empathique ? Ses regrets après l’élimination d’Ugo
"Je stressais pour un oui ou un non" : Kenza Saib-Couton (Demain nous appartient) se confie sur sa récente maternité

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles