Jean Castex enfin soutenu : "Il fait preuve d'abnégation face aux critiques ridicules"

·1 min de lecture

À l'approche de la nouvelle prise de parole d'Emmanuel Macron face aux Français et du deuxième déconfinement, la pression sur les épaules de Jean Castex se fait de plus en plus forte. Certains pensent que si les mesures à venir échouent, ce sera la faute du Premier ministre, et cela impactera l'avenir du chef de l'État. Les critiques fusent de toute part. Et si Jean Castex assure "en avoir rien à foutre" en privé, selon Europe 1, la grande marque de soutien qu'il vient de recevoir de la part de Richard Ferrand a dû lui faire du bien.

Dans une interview accordée au Figaro ce samedi 21 novembre, le président de l'Assemblée nationale et député LREM du Finistère a confirmé que Jean Castex restait "l'homme de la situation" et a loué sa capacité à encaisser les critiques. "Il fait preuve d'abnégation face aux critiques souvent ridicules et parfois excessives. Il y oppose du sang-froid et, disons-le, une forme d'indifférence protectrice."

Richard Ferrand estime aussi que "dans le contact, (Jean Castex) est profondément humain et à l'écoute face à une situation très dure". Le député LREM ne semble pas dérangé par l'aspect franc du collier de la personnalité du Premier ministre, qui n'hésite pas à employer des mots très forts pour que tout le monde comprenne l'enjeu du moment et la difficulté des décisions qu'il a à prendre. "Je préfère fermer des restaurants qu'ouvrir des morgues", aurait-il notamment dit en privé selon Europe 1. Pas sûr que cela calme la gronde des restaurateurs.

Article (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Serge Gainsbourg : "pudique" mais "drôle", ce qu'il a accepté de faire pour Patrick Sébastien
Le saviez-vous ? Daniel Guichard a vécu l'enfer de l'alcool... Un combat qu'il a gagné
Flashback : quand Jonathan Daval s'est jeté aux pieds de sa belle-mère... Une scène déroutante
Michel Drucker : un célèbre ami se veut optimiste, "s'il y en a un qui ne mourra jamais, c'est lui"
Jean Castex sur la sellette : "S'il échoue, il emportera tout le monde vers le fond"