Jean Castex défendra au Parlement le maintien des régionales en juin

·1 min de lecture

Les Français auront l'occasion de glisser un bulletin de vote dans l'urne dans une poignée de semaines: après de valses hésitations, l'exécutif a décidé de plaider pour maintenir les élections régionales et départementales en juin en dépit de l'épidémie de Covid-19Le Premier ministre Jean Castex défendra ce choix à l'occasion d'un débat consultatif sur la question prévu mardi et mercredi au parlement. Cette décision a été prise après la consultation controversée lancée ce week-end par l'exécutif auprès des maires, dont une majorité (56%) s'est prononcée pour tenir ces deux scrutins les 13 et 20 juin, comme prévu.

"L'intérêt général au-dessus de toute considération politique"

Environ deux-tiers (69%) des maires ont répondu. Parmi eux, 56% sont favorables au maintien des deux scrutins les 13 et 20 juin et 40% pour un report, selon les résultats communiqués par le ministère de l'Intérieur, confirmant la position exprimée par les associations d'élus dans un courrier adressé à l'exécutif daté de jeudi dernier. Dans un communiqué, l'Association des maires de France (AMF), dirigée par l'ex-ministre François Baroin, s'est félicitée que les élus "conformément à l'avis formulé par ses instances représentatives (...) aient manifesté leur volonté que le calendrier électoral soit respecté" et "su placer l'intérêt général au-dessus de toute considération politique".

En demandant directement aux maires de répondre via les préfets avant lundi midi par "oui" ou "non" à la question de savoir...


Lire la suite sur Europe1