Jean Castex confirme la réouverture des écoles maternelles et élémentaires le lundi 26 avril

François de La Taille
·1 min de lecture
Une enseignante en langue des signes dans une école de Ramonville en décembre 2020. - Fred SCHEIBER
Une enseignante en langue des signes dans une école de Ramonville en décembre 2020. - Fred SCHEIBER

Le Premier ministre Jean Castex a confirmé lors d'une conférence de presse sur la situation épidémique ce jeudi que les écoles maternelles et élementaires rouvriraient bien ce lundi 26 avril.

"L'amélioration relative mais réelle de la situation sanitaire et les mesures renforcées de protection des frontières nous permettent aujourd'hui de confirmer la reprise des enseignements scolaires la semaine prochaine, comme l'avait annoncé le président de la République", a affirmé le chef du gouvernement.

Les élèves de la petite section au CM2 et leurs enseignants reprendront donc le chemin de l'école dès ce lundi. Avec un objectif: "assurer la continuité du lien physique le plus qu'il soit possible".

"Nous assumons ce choix"

Face aux critiques qualifiant cette reprise de précipitée, Jean Castex a "assumé ce choix", y opposant les risques d'une trop longue fermeture des établissement scolaires.

"J'entends parfaitement les arguments suivant lesquels l'amélioration de la situation sanitaire ne serait pas encore suffisante pour permettre la réouverture des écoles. Mais nous avons la conviction que les dégâts causés par la fermeture prolongée des écoles sont tout simplement catastrophiques et peuvent entraîner des dommages de long terme en termes éducatifs, mais aussi psychologiques, qui doivent nous préoccuper tout autant que ceux directement liés à la pandémie", a développé le chef du gouvernement.

Cette reprise s'accompagnera cependant d'un net renforcement du protocole sanitaire, qui verra les classes fermées dès le premier cas positif.

"Nous devons en tirer aussi toutes les conséquences en l'accompagnant de conditions strictes permettant la reprise des cours lundi prochain le plus protecteur possible", a conclu le Premier ministre.

Article original publié sur BFMTV.com