Jean Castex bouclier d’Emmanuel Macron : "Il va carrément chercher les balles !"

·1 min de lecture

S'il fait l'objet de nombreuses critiques au sein du gouvernement, Jean Castex joue un rôle prépondérant aux côtés d'Emmanuel Macron. C'est en tout cas ce que reconnaissent certains fidèles du président de la République, interrogés par Le Figaro en kiosque ce vendredi 19 mars. "C’est le Premier ministre parfait. Il se prend toutes les balles. Mieux : il va carrément les chercher", déclare l'un d'entre eux auprès de nos confrères. Et un second de confirmer : "On veut toujours voir le Premier ministre comme un opposant ou un Brutus. Là, on a un vrai numéro deux, un coordinateur de la majorité et du gouvernement." Il faut dire que le Premier ministre, qui fait fi de toutes les attaques dont il est la cible, endosse le rôle de "bouclier" du pensionnaire de l'Elysée, comme le souligne le quotidien. Dernière preuve en date : lorsqu'il a "essuyé les tirs de Gérard Larcher et de Bruno Retailleau", à l'occasion d'une concertation organisée ce mercredi 17 mars avec les responsables parlementaires.

Pour l'entourage d'Emmanuel Macron, son bras droit, nommé à Matignon lors du remaniement du 3 juillet 2020, n'est pas près de quitter ses fonctions, bien qu'il ne fasse pas l'unanimité. "Il sera là jusqu’au bout. Car entre le président et son Premier ministre, c’est sans arrière-pensée", glisse un compagnon de route de l'époux de Brigitte Macron, cité par Le Figaro. Et un ministre de confirmer : "Ce sera 'Monsieur Gestion des affaires courantes' jusqu’à la présidentielle." Cet engouement se ressent (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Coup de pute" de Corinne Masiero, les tribulations de Laeticia Hallyday… Les 6 infos de la semaine
"Ça va être chaud pour toi" : Sonia Rolland a démenti une inquiétude d'Alain Delon
Du répit pour le prince Charles et Camilla : un beau voyage à l'étranger les attend
VIDÉO - "Toujours agaçant !" : Alain Duhamel fustige les "contradictions" du gouvernement
"Il n'en a parlé à personne" : pourquoi Patrick Dupond a caché sa maladie