Jean Castex au Parlement : les oppositions en colère dénoncent un "simulacre de démocratie"

L’unité politique face à l’épidémie n’est vraiment plus d’actualité. De vives tensions se sont fait entendre à l’Assemblée nationale, alors que Jean Castex était venu détailler la stratégie du gouvernement face à l’épidémie de Covid-19, jeudi 1er avril. Le Premier ministre s’est ensuite rendu au Sénat, où "l’ambiance était houleuse", selon Hugo Capelli, journaliste de France Télévisions, en direct du Sénat. "Nous ne sommes pas une chambre d’enregistrement" "Les oppositions sont en colère, la droite et la gauche, main dans la main, contre les méthodes d’Emmanuel Macron et du gouvernement, parlent d’un simulacre de démocratie", précise le journaliste. "La nouvelle allocution du président de la République et ses annonces sans concertation, suivies d’un débat dès le lendemain, ne passent visiblement pas", ajoute Hugo Capelli. "Nous ne sommes pas une chambre d’enregistrement et ça n’est pas le lieu d’une fausse concertation", a ainsi déclaré un sénateur.