Jean Castex annonce la suspension des vols entre la France et le Brésil

LePoint.fr
·1 min de lecture
Jean Castex, Premier ministre, envisagerait de prendre de nouvelles mesures pour contenir les risques des variants brésiliens.
Jean Castex, Premier ministre, envisagerait de prendre de nouvelles mesures pour contenir les risques des variants brésiliens.

Ils sont encore minoritaires en France, mais pourraient faire beaucoup de dégâts : les variants brésiliens. Plus mortelle et contagieuse, cette mutation du Covid-19 fait des ravages au Brésil, en Amérique latine, où elle est bien implantée. Des soignants et des membres de l'opposition ont alerté l'exécutif sur la menace de ce variant qui pourrait causer des dégâts considérables dans l'Hexagone, alors que les services de réanimation fonctionnent d'ores et déjà à flux (très) tendus. Au cours d'une réunion de groupe LREM à l'Assemblée nationale, ce mardi 13 avril, Jean Castex aurait évoqué l'éventualité d'un tour de vis sanitaire pour contenir la propagation de cette mutation sur le sol français. « L'aggravation de la situation au Brésil pourrait nous conduire à prendre des mesures supplémentaires », a indiqué le Premier ministre, interrogé sur la situation sanitaire du Brésil, d'après des propos rapportés par BFMTV.

C'est chose faite : à la mi-journée, Jean Castex a annoncé la suspension de tous les vols en provenance du Brésil, à l'occasion de la séance de questions au gouvernement, ce mardi 13 avril. Cette annonce intervient après plusieurs interpellations d'élus et de personnel hospitalier, demandant de durcir les règles de circulation entre le Brésil et la France. Pour Éric Ciotti, député (LR) des Alpes-Maritimes, en plus d'une fermeture « immédiate » des frontières, il faut mettre en place « une quatorzaine obligatoire pour les personnes revenant du Brés [...] Lire la suite