Jean Castex annonce 400 millions d'euros supplémentaires pour les transports publics

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

A l'occasion des journées nationales de France urbaine à Nantes, qui regroupe les grandes métropoles, le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé ce vendredi que le gouvernement allait débloquer une enveloppe de 400 millions d'euros supplémentaires pour le développement des transports en commun des collectivités de province. "J'ai décidé que nous abonderions de 400 millions d'euros supplémentaires cet appel à projets au bénéfice des mobilités", a déclaré le Premier ministre en clôture de ce rassemblement d'élus.

Un budget quasi-doublé pour les transports

Dans le cadre du plan de relance, le quatrième appel à projets en cours en faveur des transports en commun avait été doté d'une enveloppe initiale de 450 millions d'euros, rallongée à 500 millions par le Sénat. En cela, le gouvernement a quasiment répondu aux requêtes des élus, du Groupement des autorités organisatrices de transport (Gart) et du rapport de l'ancien député-maire de Caen (PS) Philippe Duron sur le financement des transports publics, qui préconisait en juillet de doubler l'enveloppe.

"Il faut saluer ce geste"

"Nous demandions 450 millions, le Premier ministre vient d'annoncer 400 millions, il faut saluer ce geste", a réagi Johanna Rolland, maire (PS) de Nantes et présidente de France urbaine, rappelant "l'enjeu essentiel des mobilités au quotidien". Selon France urbaine, les ventes de billets se sont effondrées de 35% en 2020 et les recettes fiscales, c'est-à-dire le versement mobilité acquitté par les entreprise...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles