Jean-Baptiste Guégan : son piège tendu au parolier de Johnny Hallyday pour le convaincre d’écrire pour lui

Il y a encore un an, il était inconnu du grand public. Désormais, il compte parmi les artistes les plus populaires du moment. Grand gagnant de la treizième saison de La France a un incroyable talent, Jean-Baptiste Guégan - qui se faisait autrefois appeler « Johnny Junior » -, connaît un succès fulgurant. Son tout premier opus, Puisque c’est écrit, occupe depuis cinq semaines la première place des meilleures ventes d'albums en France. Il faut dire que pour cet opus, le chanteur de 36 ans a pu compter sur un soutien de taille en la personne de Michel Mallory. Parolier historique du Taulier, ce dernier a écrit plus d’une centaine de titres pour le défunt mari de Laeticia, dont le tube Toute la musique que j’aime. Collaborer avec lui était donc un rêve pour celui qui s’est récemment séparé de sa femme. Mais convaincre le compositeur de 78 ans n’a pas été chose facile…

Cette balade en mer qui a tout changé

Comme le révèle Marie Claire dans un portrait consacré à l’interprète de Puisque c’est écrit, Michel Mallory n’était au départ pas très emballé à l’idée d’écrire pour Jean-Baptiste Guégan. « Un sosie de plus », se serait-il dit au moment où Christophe Porquet, le manager du chanteur, les auraient présentés. Pour le convaincre, le Breton et son manager auraient donc élaboré une stratégie. Alors qu’ils étaient en balade en mer et que Michel Mallory bronzait sur son fauteuil, le sosie vocal du Taulier s’est soudainement mis à chanter derrière lui. A ce moment-là, le parolier ne le voit

Retrouvez cet article sur Voici

Laeticia Hallyday bloquée : la technique infaillible de Jean-Baptiste Guégan pour se protéger
Jean-Baptiste Guégan : sa mise au point avec Laeticia Hallyday
Jean-Baptiste Guégan adulé par les fans de Johnny Hallyday, au grand dam de Laeticia
Jean-Baptiste Guégan, le sosie vocal de Johnny Hallyday, révèle s’être séparé de sa femme
Laeticia Hallyday : avant la mort de Johnny, elle était en contact avec Jean-Baptiste Guégan