Jean-Baptiste Djebbari : toutes les commandes de masques "sont contrôlées de la même façon"

Les masques qui seront vendus à partir du 4 mai par la grande distribution arrivent pas avion. Cela veut-il dire qu’ils ont échappé à un contrôle de l’État ? "Il y a deux jours, nous avions réceptionné depuis le début du pont aérien environ 500 millions de masques. Ce sont les commandes de l'État pour moitié, les commandes de la grande distribution, celles des opérateurs comme la RATP et la SNCF, et tant d’autres, celles des régions… Toutes ces commandes qui ont été passées il y a quelques semaines arrivent, de façon ordonnée et toutes les commandes passent par la douane, sont contrôlées de la même façon", assure Jean-Baptiste Djebbari, ce dimanche 3 mai. "Ce serait un scandale" Les masques suscitent également de vives interrogations depuis deux mois, et désormais, c’est leur vente en grande surface qui fait grincer des dents. "Ça fait plus de deux mois qu’on a des polémiques tous les jours sur les masques. Ça a déjà été de savoir s’il était nécessaire ou pas d’avoir des masques, ça a été depuis deux mois des explications parfois assez hasardeuse sur les niveaux de pénurie… S’il était avéré que les grandes surfaces ont pu accumuler des stocks de masques, alors que nos soignants n’avaient pas tout ce qu’il fallait, alors que les Ehpad, les aides à domicile, les aides-soignants […] n’ont pas eu les masques, ce serait un scandale", s’insurge Yannick Jadot.