Dans le JDD, Philippe Martinez met en garde Emmanuel Macron et annonce des mobilisations en janvier

·1 min de lecture

Inquiet de l'impact social de la crise du Covid-19, le secrétaire général de la CGT appelle à des "mobilisations" dans le secteur de l'éducation le 26 janvier et de l'énergie le 28 janvier. Des dépôts de préavis de grève sont à l'étude. Philippe Martinez accuse l'exécutif de "distribuer beaucoup d'argent aux entreprises, mais rien aux salariés". Pour l'année 2021, il met en garde le gouvernement : "Il y a beaucoup de colère concernant la situation sociale et d'inquiétude pour la santé"

L'année 2020 s'est achevée. Ouf?
Cette année avait pourtant bien commencé avec d'importantes mobilisations contre la réforme des retraites. La pandémie a certes tout bousculé, mais elle a aussi mis en exergue des maux qu'on pointait depuis longtemps déjà : la saturation des hôpitaux, la précarité de l'emploi, l'absence de conditionnalité aux aides publiques.

Lire aussi - Philippe Martinez : "Il faut rapidement des mesures pour relancer l’activité mais pas à n'importe quel prix"

Les mesures d'aide aux secteurs fermés vous paraissent-elles suffisantes?
Non, car on distribue beaucoup d'argent aux entreprises, mais rien aux salariés. Regardez les files d'attente dans les associations caritatives! Une partie de la population a basculé dans la pauvreté. Quand on touche un salaire complet déjà faible, une fois qu'il est amputé de 16% à cause du chômage partiel, on voit ses conditions de vie chuter. A l'inverse, peu de contreparties sont demandées aux entreprises aidées, ou en matière de transparence s...


Lire la suite sur LeJDD