JDD : Maryse Wolinski et six dessinateurs appellent le président à défendre la caricature

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Vous avez fait du dessin de presse un enjeu civilisationnel". C'est une tribune qui s'adresse directement au président de la République Emmanuel Macron que publie le Journal du dimanche. Un texte signé par les six dessinateurs de presse Chappatte, Coco, Gorce, Juin, Kak et Riss, et par la journaliste et écrivaine Maryse Wolinski, veuve du dessinateur de "Charlie Hebdo" assassiné en janvier 2015 Georges Wolinski.

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Créer une maison du dessin de presse et du dessin satirique

Ensemble, ils appellent le président au "respect de la parole donnée". C'est-à-dire à créer une maison du dessin de presse et du dessin satirique. Un souhait qu'Emmanuel Macron avait émis en 2020, et qui est en réalité une idée lancée par Georges Wolinski dans les années 2000.

Les sept signataires de la tribune soulignent l'importance d'un lieu pour aider à défendre, diffuser et rendre accessible à tous les caricatures, décrites comme "un langage qui s'apprend". "C'est ce langage que ce professeur voulait expliquer à ses élèves", écrivent-ils au sujet de Samuel Paty. Le lieu servirait également à "soutenir les dessinateurs" et "ne pas laisser seuls les professeurs et associations" sur le terrain.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles