Jay-Z attaque en justice un Etat pour dénoncer les conditions indignes de détention

Le rappeur Jay-Z s’engage dans la défense de 29 détenus. Ce mardi 14 janvier, il a lancé une procédure pour poursuivre en justice des responsables de prisons. Ils auraient selon lui fait preuve de négligence envers les prisonniers.

L’artiste américain Jay-Z porte la cause des détenus dans une nouvelle initiative de la fondation philanthropique Team Roc rendue publique ce mardi. L'entrepreneur milliardaire a, avec le rappeur Yo Gotti, intenté un procès contre le chef du département correctionnel du Mississippi, ainsi que le directeur de la prison d’État. En cause, la multiplication des décès et des conditions sanitaires critiques au sein des lieux de détention dans la région. Une situation directement liée, selon leur approche, à un sous-effectif structurel, une négligence et un manque de financement. Cinq morts auraient été totalisées depuis décembre, à la suite de débordements violents. Un communiqué synthétise les motivations du procès : "Alors que l’Etat du Mississippi a augmenté le nombre des incarcérations, il a en même temps drastiquement réduit ses financements des centres pénitenciers. Ce qui force les détenus à vivre dans des conditions qui menacent leur santé physique et mentale." 

Hollywood à l’heure des élections

Pour suivre ce procès, Jay-Z a fait appel aux services d’Alex Spiro, l’avocat régulier de Roc Nation, le label fondé par ses soins. Connu pour ses dossiers médiatisés, Spiro est un avocat très influent à Hollywood, il avait notamment défendu Alec Baldwin dans le cadre d’une dispute. Dans une lettre adressée au gouverneur de l’Etat du Mississippi, les personnalités ont déclaré être : "prêts à utiliser tous les moyens légaux pour obtenir les compensations que méritent les familles des victimes (…) Il

Retrouvez cet article sur Voici

Ce contenu peut également vous intéresser :