"J'avais votre âge, j'ai dit non!" Le cri du cœur de Sonia Krimi contre les tests de virginité

Pierre Tremblay
·Journaliste
·1 min de lecture
"J'avais votre âge, j'ai dit non!" Le cri du cœur de Sonia Krimi contre les tests de virginité

DROITS DES FEMMES - “Dites non. La France vous protégera.” Lundi 8 février, l’Assemblée nationale a adopté à la quasi-unanimité l’article 16 du projet de loi confortant les principes républicains” visant à interdire aux professionnels de santé l’établissement de certificats de virginité. Les médecins fautifs risqueraient ainsi une peine de prison pouvant aller jusqu’à un an de prison et 15.000 euros d’amende.

Lors des débats parlementaires, la députée LREM Sonia Krimi, originaire de Tunisie, a puisé dans ses souvenirs pour livrer un message aux “petites filles” confrontées à ce sujet sensible, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

“Dites non à ces tests de virginité, dites non à ces retours au bled, dites non à ces mariages forcés. Votre pays, la France, vous protègera”, a lancé cette figure de l’aile gauche de la majorité présidentielle, avant d’ajouter: “J’avais votre âge, j’ai dit non et je pense que ça m’a pas mal réussi jusqu’à aujourd’hui.”

″À cet âge là, il faut aller à l’école. Et l’honneur de voter famille est lié à votre capacité à s’intégrer dans ce pays qui vous a accueilli, (...) à votre capacité à casser tous ces plafonds de verre”, a-t-elle ajouté.

Sonia Krimi a plaidé pour que l’interdiction de ces tests soit aussi inscrite dans nos “conventions internationales” et “discussions bilatérales” avec d’autres pays.

Nécessaire ou contre-productif ?

Si l’i...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.