"J'avais envie de mettre l'auditeur dans une sorte de transe" : l'ensorcelante chanteuse Ellinoa présente "The Ballad of Ophelia"

Annie Yanbekian
·1 min de lecture

En cinq ans à peine depuis son premier disque, la chanteuse, compositrice et songwriter Ellinoa a creusé son sillon dans l'univers hétéroclite du jazz et des musiques improvisées, pour en devenir l'une des artistes les plus éclectiques, inclassables et prometteuses. De son vrai nom Camille Durand, cette jeune trentenaire, née le 16 avril 1988 à Étampes, était promise à une solide carrière loin du monde des arts. Mais la passion pour la musique que sa mère, la chanteuse et pédagogue Brigitte Jacquot, lui a transmise, a été la plus forte.

Après un brillant parcours universitaire (sciences, Sciences-Po, affaires européennes) et une année dans le monde du travail, Camille Durand s'est tournée vers la musique sous le nom d'artiste "Ellinoa", contraction de son prénom à l'envers "Ellimac" et de "Linoa", nom de l'héroïne d'un jeu vidéo à laquelle elle s'était identifiée autrefois. Depuis, elle multiplie les projets artistiques en leader et en sidewoman. Elle dirige l'ambitieux big band Wanderlust Orchestra. Elle revisite Björk en mode acoustique sur scène et chante dans des groupes (Theorem of Joy, Shades). Elle collabore avec l'Orchestre national de jazz comme compositrice et (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi