"J'avais besoin d'en parler à quelqu'un" : les élèves du collège de Samuel Paty ont fait leur rentrée en décalé, avec des psychologues

franceinfo
·1 min de lecture

Des groupes d'amis sortent du collège du Bois d'Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). C'est une rentrée décalée pour les élèves, mardi 3 novembre, plus de deux semaines après l'assassinat de leur professeur d'histoire Samuel Paty. Ils sont accueillis par niveau, pendant deux heures et ce durant toute la journée, afin de mettre des mots sur l'attentat.

Sur la façade du bâtiment, il reste quelques roses blanches en mémoire de l'enseignant. Vider son sac, mettre des mots sur l'horreur, cela a fait beaucoup de bien, raconte Kilian, un élève en 3e : "Quand on a commencé à parler de ça, il y a des professeurs, leur surcharge d'émotions elle a explosé et du coup, il y en a qui ont pleuré. Moi, c'était déjà passé. C'était un soulagement en plus on va dire. Mais pour d'autres, je pense que oui, ça leur a fait vraiment du bien de parler de ça."

"Colère, tristesse, peur et dégoût"

Théo en fait partie, lui est en sixième : "On a parlé des émotions sur un bout de papier. Ce qu'on ressentait maintenant. J'ai mis colère, tristesse, peur et dégoût." Le dégoût, à cause d'une photo montrée par un ami, celle du corps de Samuel Paty, qui a (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi