"Avec une jauge réduite, les concerts ne seront pas rentables" répond Alexis Bernier, codirecteur du Trabendo à Paris, après l'annonce du Premier ministre

Manon Botticelli

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé ce 28 mai la réouverture des salles de spectacle le 22 juin pour l’Île-de-France, la Guyane et Mayotte et le 2 juin pour le reste de la France, dans le cadre de la phase 2 du déconfinement. Il a précisé que "les règles de distanciation physique devront y être respectées par une organisation spécifique des places assises, une gestion des flux conforme au protocole sanitaire".

Des annonces jugées "floues" par Alexis Bernier. Il est co-directeur, avec Julien Catala, de la salle de concert Le Trabendo, située dans le parc de la Villette à Paris. La salle possède une capacité maximale de 900 places et accueille en majorité des artistes internationaux, dont les tournées sont à l'arrêt et risquent de le rester pour les prochains mois.

Franceinfo Culture : Qu'avez-vous pensé des annonces d’Edouard Philippe ?

Alexis Bernier : On est dans le flou et c’est inquiétant. Le Trabendo pourrait rouvrir à partir du 22 juin. Mais dans quelles conditions, avec quelle jauge, quel espace entre les spectateurs ? Il semblerait que ce sera à nous de le décider, d’après ce qu’a dit le Premier ministre... J’espère que le ministre de la Culture, Franck Riester, donnera des compléments d’information. Je suis déçu des interventions de ce dernier depuis le début de la crise. Ce n’est pas parce que nous sommes de nouveau ouverts que nous pouvons accueillir du public (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi