Jarry affiche son soutien aux hôpitaux en évoquant la mort de son père


Les hôpitaux font grise mine ces derniers mois. La plupart des établissements médicaux sont en sous-effectifs, les services des urgences en pâtissent et le personnel tire plus que jamais la sonnette d’alarme. Une cause qui importe beaucoup à l’humoriste Jarry. Déjà en juillet dernier, le comédien de 42 ans apportait son soutien au personnel après avoir vécu une expérience traumatisante avec son fils aux urgences : « Il n’y a plus de moyens. Ce que j’y ai vu m’a beaucoup affecté. J’ai vu des gens fatigués, éreintés, des gens qui ne savent même plus répondre à la demande tellement les moyens manquent. […] Je demande donc des moyens pour que ces gens puissent travailler dignement, puissent avoir le temps d’accueillir les gens avec de l’humain, avec de la pédagogie aussi ».

Un service indispensable

Force est de constater que quatre mois plus tard, aucune amélioration n’a été notée. Et après les urgences, le service de soins palliatifs est lui aussi menacé. Un fait qui révolte ce papa de jumeaux, d’autant plus qu’ils lui ont été plus que nécessaires lorsque l’humoriste a perdu son père il y a quelques années : « Je suis un peu en colère, a-t-il expliqué à Anne Roumanoff dans Ça fait du bien sur Europe 1. Aujourd’hui, les soins palliatifs sont menacés, ils veulent les fermer d’ici un an. […] Moi, ça m’a permis d‘accompagner mon papa jusqu’à la fin, jusqu’à son dernier souffle, dans des conditions humaines ». Il n’a d’ailleurs pas manqué d’afficher une nouvelle fois son soutien au personnel

Retrouvez cet article sur Voici

Jarry, sans filtre, revient sur son rôle de père et donne son avis tranché sur la GPA
Véronique Genest fait d'émouvantes confidences en évoquant son frère mort du sida
David Hallyday « pas guéri » de la mort de son père Johnny Hallyday
Mort de Laurel Griggs à 13 ans : la bouleversante révélation de son grand-père
VIDEO Thierry Beccaro : la phrase étonnante qu’il a dite à son père sur son lit de mort